mardi 6 août 2013

Restauration pignon rue (suite et fin)

 
Toutes les pierres ont maintenant été brossées, les chaînages d'angle apparaissent bien et on va pouvoir enlever une partie de l’échafaudage 


 Dernières finitions pour les deux spécialistes, appui de fenêtre et cheminée totalement "ravalée" (seul subsiste le milieu de l'échafaudage)

Vu de la route de La Mothe, l’ensemble a fier allure et la lumière joue déjà de ses nuances



La fenêtre du rez de chaussée retrouve son lustre d'antan et semble n'avoir jamais changé...

Celle de l'étage retrouve son volet d'époque et sa petite voisine dont un des jambages "dans son jus" avec le défaut qui signe son époque

 Sur la fenêtre du mur Nord, la date "1610" gravée sur le linteau reprend celle du jambage intérieur avec la même calligraphie. Cette date renseigne sur cette partie de la maison, la plus ancienne, gravée 2 fois, écartant l'hypothèse d'un réemploi.


  En arrivant de Chanteloup, la barrière d'entrée prolongée par la nouvelle perspective du pignon

Aucun commentaire:

Publier un commentaire